LE RÖLE ET L’ATTITUDE DES RESPONSABLES AU SEIN DE L’EGLISE

2
249

LE RÖLE ET L’ATTITUDE DES RESPONSABLES AU SEIN DE L’EGLISE OU COMMENT APPRENDRE A FONCTIONNER DANS LE LEADERSHIP DANS L’ASSEMBLEE DE DIEU

(Par Me Jean Briand MBOUTOU ZEH  Ancien d’Eglise, Secrétaire Général Paroissial d’Outre-Mer)

Le leadership est un terme anglais qui signifie : fonctionner pour donner une direction, mettre en avant pour conduire une destinée ou une cause. Le leader est donc celui qui initie une cause ou participe à l’accroissement et à l’orientation d’une vision de progrès en ralliant le plus grand nombre à converger vers un but commun.

De tout temps Dieu a toujours suscité des hommes et des femmes pour faire avancer son œuvre, pour conduire la destinée de son peuple. Lorsqu’on est appelé à exercer une responsabilité ou à être un leader au sein d’une Eglise, il faut être conscient d’une chose, c’est qu’on n’est pas là par hasard. Et si c’est le cas, il vaut mieux renoncer à sa mission ; C’est la raison pour laquelle, il est souvent demandé aux aspirants Anciens ou Diacres avant leur consécration s’ils ont entendu l’appel du Seigneur .

En effet, lorsque la consécration répond à un appel Divin, le consacré est préparé et équipé en conséquence pour une mission précise et le Seigneur garde sur lui son œil et lui montre le chemin à suivre. En revanche, lorsque la consécration est une promotion humaine, le consacré fera tout sauf l’œuvre de Dieu. C’est la raison pour laquelle il y a parmi nous, des leaders de missions (ceux qui travaillent pour l’avancement de l’œuvre) (I) et des leaders d’ambitions (ceux qui travaillent pour leur propre promotion) (II)

I/ LE LEADER DE MISSION

Exode 3 (10 à 12) « 10- Maintenant donc, va ! Je t’envoie chez Pharaon : tu feras sortir d’Égypte mon peuple, les fils d’Israël. » 2 11- Moïse dit à Dieu : « Qui suis-je pour aller trouver Pharaon, et pour faire sortir d’Égypte les fils d’Israël ? » 12 – Dieu lui répondit : « Je suis avec toi. Et tel est le signe que c’est moi qui t’ai envoyé : quand tu auras fait sortir d’Égypte mon peuple, vous rendrez un culte à Dieu sur cette montagne. »

(Psaumes 25.(12-13) « Quel est l’homme qui craint l’Eternel? L’Eternel lui montre la voie qu’il doit choisir. Son âme reposera dans le bonheur, et sa postérité possédera le pays.

(Psaumes 32 v 8) Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi.

(Esa 30 v 21) « Tes oreilles entendront derrière toi la voix qui dira, Voici le chemin, marchez-y! »

(Esa 42 v 16) « Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu’ils ne connaissent pas, Je les conduirai par des sentiers qu’ils ignorent; Je changerai devant eux les ténèbres en lumière, Et les endroits tortueux en plaine, Voilà ce que je ferai, et je ne les abandonnerai point. »

(Jérémie 29 v 11) « Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance ».

Une fois suscités et appelés à son service au sein de son Eglise en qualité de leaders (Ancien, Catéchiste, Diacre, Président de Chapelle ou d’associations), le Seigneur nous assigne une seule mission : celle de veiller sur ses brebis. (Jean 21 v 15 à 17) « 15- Lorsqu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre:  » Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci? » Il lui répondit: « Oui, Seigneur, vous savez que je vous aime. » Jésus lui dit: « Pais mes agneaux. » 16- Il lui dit une seconde fois: « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu? » Pierre lui répondit:  » Oui, Seigneur, vous savez bien que je vous aime. » Jésus lui dit: « Pais mes agneaux. » 17- Il lui dit pour la troisième fois: « M’aimes-tu? » et il lui répondit: « Seigneur, vous connaissez toutes choses, vous savez bien que je vous aime. » Jésus lui dit: « Pais mes brebis. »

Autrement dit, le rôle d’un responsable ou d’un leader de mission au sein de l’Eglise est de veiller à la cohésion entre les membres, de considérer la dignité des gens qui l’entourent pour les amener à faire cause commune avec lui et de fuir les divisions. (Romains 16 v 17) « Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu. Eloignez-vous d’eux ».

Cela veut dire que le responsable ou le leader de mission au sein d’une Eglise doit avoir un comportement exemplaire, il doit inspirer la confiance et être un rassembleur : Comment demander le respect lorsqu’on ne respecte pas soi-même l’autorité qui est au-dessus de nous ? Comment demander l’obéissance lorsqu’on est soi-même dans la désobéissance ? Comment demander de la considération à son égard lorsqu’on méprise les autres ? Comment exiger de l’ordre aux autres alors qu’on vit soit même dans le désordre ? Le leader de mission doit être humble, celui de l’EPRC doit même pratiquer « l’humilité humiliante » tant enseignée par notre père spirituel.

Or, la plupart d’entre nous ne mesurent pas la profondeur de ces deux mots accolés. Pour certains c’est juste un nouveau néologisme qui s’est ajouté à leur vocabulaire, pour d’autres c’est une véritable ascèse, un dépassement de soi. Ce n’est pas moi qui le dis, mais ce sont les saintes écritures qui nous le rappellent : (Hébreux 13 v 7 et v 17) (V. 7) « Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu ; considérez quelle a été la fin de leur vie, et imitez leur foi » (V. 17) « Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte ; qu’il en soit ainsi, afin qu’ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui vous ne serait d’aucun avantage. »

Une fois qu’on a lu ces paroles, chacun doit pouvoir se positionner dans son rapport à l’autorité de manière générale, et par rapport à notre père spirituel en particulier. La Bible dit : « Il veille sur nos âmes comme devant en rendre compte » : Ne le prouve-t-il pas tous les jours ? 4 Ensuite il est dit : qu’il en soit ainsi (impératif catégorique !) afin qu’il le fasse avec joie et non en gémissant car cela ne nous sera d’aucun avantage. Or, nous passons l’essentiel de notre temps à polémiquer, à désobéir, à fomenter des intrigues qui embarrassent et attristent notre père spirituel, de sorte qu’au lieu de se consacrer avec joie à notre cure d’âme il passe son temps le cœur gémissant à nos diversions et à nos divisions.

Le leader de mission doit donc apprendre à fonctionner avec l’autorité mais surtout en cerner la dimension spirituelle. (Romains 13 v 1) « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. »

Autrement dit, le rôle du leader de mission au sein d’une Eglise est de transmettre les aptitudes acquises aux autres membres pour leur apprendre à fonctionner avec l’AUTORITE. Lorsque Dieu suscite un homme ou une femme, il l’établi en AUTORITE, dans le but de conduire la destinée des autres (ses brebis) vers le succès, non pas comme un tyran, mais comme celui qui respecte son prochain pour glorifier le nom du Seigneur avec HUMILITE. Car quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé (Luc 14:11) (Mathieu 18 v 4) « C’est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux. » En effet, Jésus nous dit : « apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes ». (Mathieu 11 v 29) .

En s’abaissant jusqu’à laver les pieds de ses apôtres, Jésus a prononcé ces paroles pour nous apprendre à pratiquer l’humilité : (Jean 13 v 15 à 16) « Car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son Seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé.… » Ainsi, le leader de mission est celui qui est au service des autres (Mathieu 23 v 11à12), il est patient et travaille dans l’humilité pour l’avancement de l’œuvre. Surtout, il doit veiller à ce que l’ordre règne dans l’Eglise : (Corinthiens 14 v 33) « Car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix…». (Corinthiens 14 v 40) 5 « Mais que tout se fasse avec bienséance et avec ordre …»

Etre un leader de mission ce n’est donc pas une sinécure, mais un ensemble de devoirs particuliers. Il n’y a que ceux qui n’ont pas véritablement entendu l’appel du Seigneur qui continue de penser qu’avoir des responsabilités au sein de l’Eglise ou d’une Chapelle pensent est un privilège, un tremplin pour se faire voir ou dominer les autres. (Mathieu 12 v 18) « Voici mon serviteur que j’ai choisi, Mon bien-aimé en qui mon âme a pris plaisir. Je mettrai mon Esprit sur lui, Et il annoncera la justice aux nations ». (1 Corinthiens 9 v 16) « Si j’annonce l’Evangile, ce n’est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m’en est imposée, et malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile » (Romains 14 v 17 à 19) « Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint Esprit. Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes. Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à la paix et à l’édification mutuelle. »

En tant que responsables de son Eglise, Dieu veut que nous soyons sérieux et respectueux de ses affaires ; que nous agissions avec bienveillance et ordre, dans le but de participer à la construction de la vision qu’il a inspiré à notre père spirituel. Au sein de l’EPRC, notre mandat est de renforcer l’unité et de créer l’esprit d’équipe pour l’accroissement de cette vision. Nous sommes donc appelés quelle que soit notre place à nous engager pour mettre en œuvre la vision réformatrice définie par le père fondateur de notre Eglise. Pour cela, il est important que nous ayons conscience de l’importance des notions d’unité, de respect, d’hiérarchie et d’autorité, de manière à susciter d’autres leaders de mission ou de vocation.

II/ LE LEADER D’AMBITION ( à suivre)

2 COMMENTAIRES

  1. comment faire pour avoir de tels leaders dans un monde où la main du diable règne en maître? n’est ce pas une utopie de croire ou de dire que nous pouvons avoir des responsables qui épousent cette logique vocationnelle?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Je ne suis pas un robot *