Méditation du jour. Psaumes 41. thème: PRIÈRE D’UN DÉLAISSÉ

0
134

Alité et victime de calomnies, David espère uniquement au secours de L’Éternel.

1- Un principe du bonheur (1-3). Notre société de consommation nous fait croire que le bonheur réside dans l’accumulation égoïste des richesses. David nous révèle au contraire que le bonheur réside dans l’intérêt qu’on porte aux pauvres (2), aux faibles (BFC= Bible français courant ). Alors, L’Eternel nous assure sécurité, longévité, délivrance et guérison. Des gens ont besoin de votre générosité comme opportunité de votre propre bénédiction. Identifiez-les et agissez !

2- L’importance de l’assistance aux malades (5-9). Malade, David fait face aux moqueries. Ses visiteurs viennent l’épier sur son lit pour avoir sujet à médire (6) en espérant qu’il mourrait bientôt (7). Ces dernières années, plusieurs personnes souffrent des stigmatisation, de moqueries, de rejet, de manque d’amour, et finissent par succomber au VIH/SIDA, à cause de leurs semblables. Qu’attends-tu des autres quand tu es en proie à la souffrance ? Comble-tu pareillement les attentes de celui qui souffre (Luc 6:38) ?

3- Un malade négligé (4, 10-14). L’attitude de David face aux souffrances et au rejet est frappante. Au lieu de s’abandonner à la maladie et à la mort, il se tourne vers Dieu dans la prière. Il implore Son pardon et Sa miséricorde pour sa vie (4, 11-12) et prie pour la défaite de l’ennemi. Que, dans la maladie ou la souffrance, nos faibles forces nous servent à ne pas en vouloir aux gens, pourquoi ? Vous trouverez la réponse dans: ( Éph 6: 12), mais à prier et espérer en L’Éternel, le Père de nôtre Seigneur Jésus qui Est la vie et non la mort, et dont Sa parole nous dit : Et c’est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris. (Ésaie 53:5)

Prière : Même méprisé de tous, donne-moi Seigneur mon Dieu de garder les yeux Sur Toi et de prier pour mon prochain ; au nom de Jésus mon Seigneur et Sauveur ! A Toi la gloire, l’honneur la puissance, la force, et l’action de grâce Notre Dieu aux siècles des siècles ! Amen !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Je ne suis pas un robot *