Expositions et débats théologiques des faits chrétiens: Acte IV

0
144

En guise de conclusion, qu’il nous soit permis de préciser que loin de nous la volonté de faire prévaloir un défaitisme, encore moins de vouloir emmener les peuples oppressés par le terrorisme à raser les murs, à faire profil bas, ou encore à abdiquer, se terrant vaincus par la peur.

Il est surtout question pour nous de dire que la seule force de nos armées ne suffit pas contre une pieuvre comme l’islamisme radical source de terreur dans le monde.
Les Ben Laden, Mollah Omar et bien d’autres précurseurs de ces barbaries ont été exécutés. Mais le mal reste plus cuisant qu’avant.
Devrait-on se contenter de quelques faits d’arme sporadiques et sans réelle incidence sur l’issue de la guerre? Que non!!!

Tous les missiles scud, tomawaks et toutes les armes sophistiquées n’y on rien fait.
Toutes les missions de l’Onu ont fait chou blanc, les différentes opérations des puissances militaires mondiales n’ont fait qu’attiser le feu, aggravant ainsi la situation, la complexifiant de plus belle.
Des crises qui s’enlisent malgré toute l’armada d’armes et de tactiques militaires possible.

Non pas qu’il ne faille pas faire face à l’ennemi avec les armes, nos armes.
Mais il s’agit d’aller au front avec l’Éternel, car c’est lui qui combat pour nous.

Ce cantique  » qui combat pour moi dans mes lutte?, c’est Jésus Christ  » en dit long sur le sujet.

Que le monde revienne à l’Éternel et se confie à Lui.

Avec l’Éternel seul, nous vaincrons BOKO HARAM et nous vivrons dans la paix et dans la prospérité qu’il promet à ceux qui lui sont fidèles , afin que le nom glorieux de notre Dieu soit davantage glorifié.
AMEN

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Je ne suis pas un robot *