Il y ‘ avait Sainte Cène à Ngaoundérè le weekend dernier

0
157

Le centre d’évangélisation de Ngaoundérè, le centre le plus au nord de l’Eglise Presbytérienne Reformée du Cameroun a tenu ce weekend sa 3eme Sainte Cène de l’année 2015 et ce malgré les départs massifs de ses fidèles consécutifs aux affectations et autres désertions non justifiées.

Un fait majeur est à signaler ici, c’est que par soucis de voir prospérer ce centre d’évangélisation autrefois chapelle de la grande paroisse de Corneillet,  l’Eglise centrale y a affecté un pasteur en la personne du Révérend Metogo Mintyene  qui avait pour mission de nourrir spirituellement les brebis du Seigneur pourtant bien nombreuses et très engagées autour de leur catéchiste l’ancien d’église Ella Francis Lenoir, et ramener de nouvelles brebis éparpillées dans la région par un travail minutieux d’évangélisation et de prière.

a

Malheureusement, le travail attendu n’a pas été fait à cause des raisons multiples que les uns et les autres peuvent avancer mais surtout selon nos analystes , à cause de l’instabilité du pasteur très absent de son poste et toujours loin de son champ d’évangélisation. La conséquence n’est pas difficile à imaginer, les fidèles abandonnés à eux mêmes, ne peuvent que se disperser ce d’autant plus que leur catéchiste lui aussi, va être affecté à Yaoundé, abandonnant ainsi ses chères ouailles.

C’est donc en sapeur pompier que le pasteur Eto Martial s’est rendu une fois encore à Nagoundéré pour reconquérir ce qui semblait être perdu et essayer tant bien que mal de sauver les meubles et rebâtir avec un fondement solide cette chapelle. C’est pourquoi, depuis Jeudi dernier  il a au sens propre et au sens figuré mouillé son maillot à coup d’enseignements, d’exhortations de prières et de louanges se baladant tantôt dans l’ancien testament (Miché) tantôt dans le nouveau testament (Mathieu) pour remettre du baume au coeur afin de  susciter avec l’aide de l’Esprit Saint une certaine émulation dans les coeurs des fidèles.aa

Le message , bien évidemment est bien passé et l’émulation ne s’est pas fait attendre d’ailleurs des projets refont surface avec notamment le projet d’acquérir un terrain pour se bâtir un temple digne de ce nom; C’est dans ce sens qu’à l’occasion de cette semaine eucharistique des offrandes spéciales ont été organisées pour justement lancer d’une manière incisive ce projet de construction.

C’est dans une ambiance de carnaval que le culte de dimanche s’est achevé avec une note d’espoir et de renaissance pour l’année ecclésiastique 2015_2016. Vivement la prochaine Sainte Cène.

Notre envoyée spéciale Danielle Fand

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Je ne suis pas un robot *