Lyon, la fin des activités associatives pour le compte de l’année ecclésiastique 2014-2015

0
163

Tout a commencé le vendredi, 30 Octobre 2015 par une cérémonie d’accueil autrement appelé « ndobane » chez les Béti. L’ambiance fut très chaude, les pas de danse enlevés, et la kaso de Lyon qui menait de mains de maître cette cérémonie d’accueil fut acclamée et  appréciée à sa juste valeur par tous. Le repas festif qui suivit le culte d’ouverture que dirigeaient  les bureaux paroissiaux des trois associations, vint rejoindre le thème de ce dernier, où Jésus demanda à ses disciples « et vous partirez vous aussi » thème tiré de la lecture de la bible dans sa partie néo testamentaire….

hcpo

La journée de samedi fut la plus chargée , commencée par la méditation du président actif HCP de la chapelle de Toulouse, les rapports des présidents d’associations prirent ensuite une grande partie de l’après midi, et après une courte pause repas, les enseignements donnés pas notre infatigable berger donnèrent lieu à une introspection profonde de chaque responsable et fidèle, enseignements qui avaient pour thème » L’humilité, la base de la foi » enseignements tirés de Jean 13: 1 à 38 où Jésus lave les pieds de ses disciples, pour leur apprendre l’humilité la plus absolue. Trois choses ressortent de ce geste de Jésus. Ils avaient tous faim, mais lui il pose sa cuillère, et quitte la table. Un croyant doit savoir gérer ses appétits, déposer la cuillère et quitter la table, c’est à dire, savoir renoncer à ses envies, pour rendre service aux autres, savoir se sacrifier pour le bien d’autrui, et l’avancement de l’évangile.

Après avoir quitté la table, Jésus ceint les reins avec son écharpe et retrousse les manches, il faut savoir s’apprêter, bouger, aller vers..; créer l’action, troisième attitude, laver les pieds des autres, s’agenouiller devant les autres pour leurs intérêts…Pour qu’une association marche, son leader et ses membres doivent savoir cultiver l’humilité humiliante, et se laisser marcher dessus, se laisser écraser, servir les autres au lieu de se laisser servir, car si chacun de nous savait se faire petit devant les autres, on serait en paix.Christ a lavé les pieds de ses disciples, un geste fort de sens pour ses imitateurs.Une prière pour clôturer ses enseignements , une pluie de bénédictions, avant les travaux en Comités.

La CRTV par son émission « Mélodies divines » présente pour couvrir l’évènement , a pris place dans le décor implanté pour la circonstance par son caméraman attitré Julien Abeng Mefoé, comme son nom peut l’indiquer , il n’annonce que de bonnes nouvelles, le micro fut tendu tour à tour au Rév Pasteur SPN Président Général de l’EPRC, à la SG de la JECP OM, au P P des HCP, à la vice catéchiste de Lyon et à la présidente FCP OM, entretien très convivial sur le fond et la forme, à voir le sourire qui se dessinait sur les interviewés et leur interlocuteur, l’ambiance était à la taille de cet évènement inédit en Outre-Mer.La soirée en apothéose, par un repas digne d’un banquet de noces, avec pour motion de se retrouver le dimanche au culte de clôture.

fccp

Ce dimanche n’était pas ordinaire pour la chapelle de Lyon. Dès 11h, on pouvait déjà voir se garer sur le parvis de cette belle église, l’Eglise Sainte Anne de l’avenue Ménival, des voitures les plus belles les unes que les autres, une effervescence à nulle autre pareille, les tenues aussi variées que l’âge de ceux qui les arboraient, on pouvaient alors distinguer qui faisait partie de quelle association.Les jeunes, radieux et vivaces dans leur tenue traditionnelle, c’est à dire chemise à manches longues blanches, et jupes longues et noires pour les filles, et les garçons, chemises à manches longues blanches et pantalons noirs, les plus élégants y ajoutaient une veste noire, ou alors simplement pour se couvrir car en ce début du mois de novembre, les jours commencent à se refroidir.Les hommes, vêtus de blanc en bas, et de noir au -dessus, constituaient de petits groupes pour les derniers contrôles des rapports à donner à l’assemblée. Les femmes alors! fières de leur nouveau congrès, dont la verdure faisait penser à l’écologie, à l’environnement, on pouvait même apercevoir certaines, chaussures assorties à leur « kaba »,et pour celles dont le congrès n’était encore qu’un rêve, l’éclat de leurs tenues blanches, de la tête aux pieds, accessoires compris, pouvait rendre aveugle un malvoyant.La procession très animée par la chorale paroissiale, sous la voix magnifique de la petite Ericka Bekono de Bienne-Genève, retentissait avec échos dans ce majestueux temple.

a

La foule ne cessait de crier, de jouer aux sirènes, et c’est dans cette ambiance que toutes les associations prirent place dans le temple;La liturgie d’adoration de ce dimanche spécial fut à la hauteur de l’évènement car la Kaso Outre-Mer, d’une main d’experte fit trémousser toute l’assistance aux sons des louanges, à Dieu, au rythmes cadencés des FCP; les autres rôles furent assurés pas les Présidents des différentes associations présentes.

Le culte s’avérait long au vu de ces nombreux compartiments surtout celui des offrandes , où chaque chapelle voulait mettre son association en avant pour remporter le fanion.Cette partie du culte fut réservé après la prédication ,message de Dieu envoyé à nous au travers de notre père spirituel, tiré du nouveau testament, dans actes des apôtres chapitre 3″, dont le thème était  » ce que j’ai je te donne, au Nom de JÉSUS, prends ton lit et marche…S’en suivirent les offrandes qui furent gagnées tour à tour par : Pour la JECP Bienne-Genève emporte le fanion , pour les HCP Lyon a gardé le fanion sur place, pour les FCP paris a damné le pion à toutes les autres FCP des chapelles, et ce fut dans un carnaval sans nom, que les gagnants reçurent leur bijou, pour pouvoir en profiter pendant trois mois , et surtout trois mois qui avaient l’air d’une année, car les prochaines trimestrielles ne se tiendront qu’en 2016.Les enregistrements des chants pour l’émission mélodies divines continuèrent après le culte, et l’on pouvait alors découvrir les talents cachés de nos mamans, et de nos jeunes.Nous attendons impatiemment la diffusion de l’émission pour confirmer avec vous nos découvertes.

a

Que faut-il retenir de cette trimestrielle triplée des associations??? Que la bible est vraie, que tout ce qui est écrit dans les saintes écritures et vrai, car il fut si bon pour tous ses frères et soeurs, de se retrouver là, de partager ensemble la Parole, les enseignements, les louanges, et surtout, de voir combien nous sommes unis en Christ, car à la fin de tout ceci, lors de l’agapée, quelqu’un entonna le chant, un chant qui avait pour message  » il serait bon que nous demeurions ici, bâtissons y des cabanes.Hélas, les bonnes choses ne durent jamais, et c’est avec beaucoup de chagrin, que les délégations tard ce dimanche soir pour certaines, reprirent le chemin de retour, de leurs chapelles respectives.A l’heure où nous mettions cet article sous presse, toute délégation ayant fait le déplacement est bel et bien arrivée chez soi, sans accident, sans incident, malgré la fatigue due à trois nuits d’éveil.Ne peut-on donc pas conclure que Dieu chemine avec ses enfants? Car Celui qui te garde Ô Israel ne sommeille ni ne dort!

Notre envoyée spéciale MEO

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Je ne suis pas un robot *