Orleans, la campagne d’évangelisation terminée… revivons l’évenement

1
168

 » La fin des temps est proche, si Jésus revient aujourd’hui, es tu prêt pour l’enlèvement??? Tes actes pourront-ils te sauver? où te trouvera-t-il?  »

Voilà le message fort par lequel Nadia Evina Ondoua candidate diacre de la communauté EPRC d’Orléans lance le coup d’envoi sur ce qui va être tout au long de la campagne un sujet d’étonnement, étonnement parce que pour son jeune âge ( 15ans) rappelons, certains sceptiques ne pensaient pas écouter un message divin aussi poignant de sa bouche, mais lorsque l’Esprit de Dieu se saisit de l’Homme, il n’est plus lui même et parle donc avec autorité …étonnement aussi pour ce qui n’ont pas encore entendu ces paroles de Jésus dans Actes 2 versets 17″Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes. » L’illustration parfaite de ces paroles de vie, se faisait donc ce vendredi soir à Orléans, alors qu’il était 20h30 ce 20 novembre.

ORLÉANS1
L’ambiance fut très bonne, entre les cantiques de louanges, les prières et l’arrivée jusque très tard dans la nuit des délégations , Reims la Grâce la première, suivie de l’artiste , la guest star de cet évènement , l’enfant du pays, « John Duchant », c’est à 2h du matin, que la foule qui est restée éveillée, en répétant tous ensemble les mélodies de John , qui se faisait un plaisir de jouer au maestro. Ce sont ces chants de reconnaissance à Dieu , dans cette ambiance que le Rév.SP Ngomo, notre modérateur fut accueilli ce soir là ou mieux ce grand matin de samedi.

Après le repas , toutes les délégations seront reconduites chacune à son lieu de vie, et ce jusqu’au début des enseignements, qui connurent un léger retard, à cause des travaux en assemblée, des anciens d’église, qui, pour la circonstance avaient été logés dans une villa digne des  » juges » pour ne pas disperser les énergies.

Les enseignements portaient essentiellement sur ce qui fait la spécificité de l’EPRC la foi, le pardon et l’action de grâce. l’occasion a été ainsi donné au président général de donner aux orléanais l’opportunité de déguster la recette miracle qui rend possible, l’impossible à savoir, aimer nos ennemis, faire du bien à ceux qui nous haïssent et bénir ceux qui nous maudissent.

A la fin de ces enseignements, tous légers après la prière de clôture, on pouvait entendre de loin, résonner dans cette salle de Saint Marc, la chanson fétiche de notre modérateur  » l’amour de Dieu » chanter , rechanter…sous des embrassades et des heureuses accolades, on devait passer à table, pour manger aussi de la nourriture charnelle, car l’esprit était rassasié de bonnes paroles, réconforté par les enseignements.ORLÉANS5

Le pasteur se prêta volontiers à la réception et à l’écoute de tous ceux qui le désiraient, et à 22h piles, la chorale paroissiale qu’accompagnait EL MAESTRO John Duchant, se mit en place…

Que de souvenirs, que d’émotions, d’entendre à nouveau des chants et mélodies des chanteurs du Messie, de revoir ces filles se trémousser au rythme des mélodies de chez nous , et surtout de regarder  cette foule venue de toutes les régions de la France, reprendre en choeur ces louanges à Dieu.
Les bonnes choses ne durent jamais comme disait l’autre, et à 23h et 30mn, la fête prit fin. Le concert devait s’arrêter…Pour préparer le dernier compartiment du train: Le culte du dimanche.

Rendez-vous le lendemain donc à 12h pour ce culte de clôture.ORL

C’est à 13H35mn, que les anciens d’église, officiants de ce dimanche et leur pasteur furent leur entrée, une procession digne des retraites spirituelles à Zoétélé, sous le son du piano, joué par l’ancien de l’église Emmanuel Ejenguèlè de la chapelle de Toulouse, l’on pouvait voir dans cette procession des invités de marque telle que la présidente paroissiale Outre mer Mme Jacqueline Raymond, la présidente de AAE OM, Denise Bikomo, et bien d’autres éminences de la paroisse.

Le culte à plusieurs jargons connu son apothéose au moment des offrandes , quand une voix unique en son genre , John Duchant et ses choristes chantèrent au Seigneur cette mélodie  » m’ave wo mamiene ataaaaat, ngumba ngumba.. » c’est à dire,  » je m’abandonne entièrement à Toi Seigneur, prends moi.. » et entendre la salle reprendre ensemble  » prends-moi comme tu veux.. » ce fut tout un spectacle, à la fin duquel, le message de notre Modérateur, après l’installation du bureau dirigeant d’Orléans, nous exhortait à faire notre lit, à ne pas rester sur place , et à marcher…Message tiré des mots que Pierre  adressa au paralytique assis devant le temple.

ORLÉANS 1
Ce que les orléanais avaient, ils nous l’ont donné au Nom de Jésus, car nous avons bien mangé, bien bu, bien dormi, et nous avons reçu un message divin, nous repartons d’Orléans , le coeur serré par la séparation, nous aurions voulu y rester encore un peu plus nous a confiés un délégué ce matin, venant de la chapelle de Paris, le dernier à quitter Orléans ce mardi 24 novembre 2015, c’est vous dire combien il a été agréable de séjourner dans cette région de la France, bien loin des bruits de bottes des grandes villes. Nous nous retrouverons ici même à Orléans en 2016 pour les cérémonies d’installation officielle de la chapelle , par la grâce de Dieu, et par l’union des coeurs et la paix que les hôtes y ont laissées.

Le bilan de cette campagne d’évangélisation a été positif, beaucoup de nouveaux convertis, de nombreuses âmes égarées revenues au Seigneur, de nouveaux engagements pris devant Dieu , et les hommes, lors de l’installation des nouveaux bureaux dirigeants.
Nous souhaitons que les fruits tiennent la promesse des fleurs…

Que l’Esprit Saint de Dieu veille et plane éternellement sur cette dynamique communauté…que lui souhaiter de plus??? De devenir bientôt une grande chapelle et pourquoi pas la deuxième paroisse Outre mer EPRC, car rien n’est impossible à Dieu

De notre envoyée spéciale à Orléans MEO

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Je ne suis pas un robot *