Echos du Conseil Général du 14 au 17 Janvier 2016 à Zoétélé.

0
194

Comme convenu lors de la première assemblée générale‚ les assises du Conseil Général  chargé de gérer les affaires courantes de l’Eglise dans l’intervalle des assemblées générales se tiennent  chaque année soit en fin soit en début d’année pour harmoniser le fonctionnement des affaires au courant du nouvel  exercice.. C’est dans cette optique qu’ils se  sont tenus du 14 au 17 janvier 2016 au siège des institutions de notre Eprc de coeur.

C’est le lieu pour chaque modérateur de paroisse et des centres d’évangélisations, en compagnies de leurs  délégués  de venir à la rencontres des autres membres  des bureaux consistoriaux  et centraux  de notre église pour statuer sur les difficultés ou des avancées  rencontrées ou constatées durant l’année ecclésiastique qui s’achève et de se projeter sur celle qui commence. Il s’agit aussi  pour ces derniers de s’assurer  d’une part que les objectifs fixés  sont atteints et d’autres parts de juger de la bonne santé de toutes les paroisses‚ de toutes les affaires administratives-juridiques-spirituelles de notre Eglise‚ etc.

Le présent conseil général en ce qui le concerne proprement dit s’est déroulé dans un climat mortifère dominé par une suite de malheurs qui quelques jours avant sa tenue se sont abattus sur nos bergers: C’est d’abord le président général qui une fois de plus a été  frappé par le deuil de son homonyme Simon Ngomo plus connu sous le sobriquet de « Achidi ». Il sera inhumé à Minkoumou en plein milieu du conseil le samedi 16/01/2016.

Quelques temps après cette tragédie c’est le Rev Metouguena qui voit partir l’un des triplés nés quelques mois  plutôt dans des conditions lamentables laissant derrière lui un papa effondré qui pourtant était en plein préparatifs pour accueillir les assises du conseil. Le petit Gabriel  par sa mort déstabilise ainsi  la tranquillité spirituelle de ses géniteurs au moments où ils en ont le plus besoin.

Néanmoins, La journée du 14 janvier 2016 a été marquée par l’accueil des délégués‚ le culte d’ouverture et le lancement des travaux du conseil. Ces travaux se sont poursuivis jusqu’au 17 janv. 2016 et se sont achevés par un culte de clôture solennel. Tous les points à l’ordre du jour ont été parcourus avec sérieux‚ concentration‚ minutie‚ foi‚ zèle‚ amour‚ pardon‚ etc.

Nous avons donc pu remarquer  au petit matin du dimanche des souris sur les lèvres des délégués qui venaient de passer une nuit blanche au sens propre du terme et ce nsainte cene en preparation‘était point fini car les travaux devraient continuer dimanche pour s’achever au-delà de minuit ce dimanche là sur le renouvellement et  l’engagement des responsables de notre église devant le Dieu qu’ils servent.

Plusieurs résolutions ont été prises aux termes de ces travaux ‚ et nous savons qu’elles seront toutes appliquées avec l’aide du Très Haut  maitre de notre Eglise . Quelque unes des résolutions prises  tournent autour de la décision de  consacrer à la charge pastorale, les Licenciâts Fabrice Belinga en stage à la paroisse de Corneillet et  Francky Evina Ondoua en stage à la paroisse outre-mer au prochain conseil général qui se tient en décembre 2016. Nous pouvons aussi mettre à cet actif des affectations de pasteurs suivant l’ordre ci-après:

Douala : Rev Mfoumou Bertrand,/ Rev Simon Pierre Ngomo

Edéa-Eseka: Rev Eto Louis Martial

Corneillet : Rev Martial Eto

Nkolbisson : Rev Atangana Nguele

Mbalmayo : Rev Mbomezomo Oyono

Zoétele : Rev Metouguena Rémy/ Mvem 2

Minkoumou : Rev Atangana Nguele

Ngoungoumou : Rev Ava Stéphane

Endom : Rev Metouguena

Outre mer: Rev Simon Pierre Ngomo

Ngaoundéreé: Rev Martial Eto

Ebolowa : Rev BETSENGUE Samuel Seraphin Centre Évangélique

Nièté (poste créé) : Rev Samuel Séraphin BETSENGUE

Nous pouvons désormais confirmer que notre chère Eglise vraiment  est en marche et elle s’étend déjà dans presque tous les continents‚ et tout le territoire Camerounais.  Pourquoi ne pas reconnaitre que Dieu est vraiment au commande à l’EPRC, Cette église cosmopolite qui se tient au milieu de la citée pour redorer le blason de la spiritualité affirmative. Nous aurons très prochainement de nouveaux ouvriers dans la bergerie‚ si le Seigneur le permet. Que lui seul en soit glorifié. Et à nous donc de chanter l’hymne de notre Eglise‚ cri de notre victoire en Jesus Christ.

Notre envoyée spéciale Danielle Fand

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Je ne suis pas un robot *