L’église

zoeteleL’Eglise Presbytérienne Reformée du Cameroun (EPRC) est une Eglise de souche calviniste et de tradition Américaine. Elle peut ne pas être lue comme une Eglise nouvelle dans la mesure où sa source n’est pas nouvelle. En effet, elle se veut être une relecture de l’Eglise presbytérienne camerounaise dont elle est une émanation comme c’est le cas de beaucoup d’autres Eglises qui, n’étant plus en harmonie avec les pratiques de celle-ci s’en sont écartées.

C’est dans cette logique que l’on pourrait inscrire l’EPRC qui reste solidement encrée dans le presbytérianisme mais qui s’illustre et se démarque des autres par son contenu sa structure mais aussi sa ligne théologique basée essentiellement sur la foi, le pardon et l’action de grâce.

L’EPRC qui a placé à sa tête Jésus Christ comme seul Guide et Maitre se définit elle-même comme une Eglise de médiation au moment où les Eglises du monde se déchirent réclamant à tord ou à raison la primauté ou alors simplement la détention de la vérité.

Or de quelle vérité s’agit il ? Jésus Christ en allant au ciel était- il catholique ou protestant ou autre chose ? Nous pensons que non ! Dieu est Dieu il n’est pas un système et personne ne peut le confiner dans un système. Aussi Il reviendra comme il s’en est allé, c’est-à-dire étant Dieu.

Par ailleurs nous de l’EPRC pensons que dans la cohorte de Jésus il y’avait des disciples différents de visages, de tailles, et de disparité de niveau mais ils étaient ensemble et vivaient ensemble. Parmi eux il y’avait des pécheurs, des philosophes, des collecteurs d’impôts des musiciens et chacun avait sa logique et son style mais ils étaient ensemble. Pierre n’était pas Jean et Jean n’était pas Nathanaël, Nathanaël n’était pas Jude, Jude pas Philippe etc.

Il est donc souhaitable que les Eglises du monde se mettent ensemble pour la seule gloire de Dieu et l’EPRC se positionne en médiatrice au milieu de la mêlée, pour sonner la trompette de l’acceptation mutuelle des uns et des autres, un œcuménisme vécu et non un simple slogan comme c’est le cas actuellement.

Présente dans le monde entier, l’EPRC est un dispensaire ou les malades et les nécessiteux du monde viennent trouver soulagement à leurs peines grâce aux dons de guérison et de délivrance qui foisonnent en son sein sous l’égide de l’Esprit Saint qui agit à vue d’œil au milieu de son peuple. C’est pour quoi notre Eglise prône des valeurs d’amour, de foi de pardon et d’actions de grâce qui sont des gages d’une vie spirituelle pleine de promesses et d’accomplissements.

Depuis bientôt 7 ans que l’EPRC s’est écartée de l’EPC pour incompatibilité d’humeur, comme nous le disions plus haut elle a domicilié son siège à Zoétélé en attendant la fin des constructions d’un siège social plus confortable à Yaoundé.

Le Président Général actuel est le révérend Simon Pierre NGOMO Pasteur charismatique international, Ambassadeur de la paix pour la zone Afrique centrale; il est assisté par l’Ancien d’Eglise MVE ELEMVA Emmanuel au poste de vice président, du Révérend Rémy MBOMEZOMO OYONO au Secrétariat Général et de l’Ancienne d’Eglise LEDRU Marie Louise au poste de Trésorière. L’EPRC compte à ce jour, 10 Pasteurs dûment consacrés, 5 pasteurs stagiaires , 5 étudiants, un demi- millier d’Anciens d’Eglise et candidats, plus de 800 diacres et candidats, et environ 10.000 fidèles ;

Nous croyons que Jésus-Christ est le fils de Dieu, qu’Il est mort sur la croix pour nos péchés, qu’Il est ressuscité des morts, et qu’Il reviendra pour juger les vivants et les morts.

Voilà d’une manière sommaire présentée l’Eglise Presbytérienne Réformée du Cameroun, que nous vous invitons à découvrir davantage en parcourant notre site internet.